Côte d’ivoire : Akwaba-Parc  sort des fonts baptismaux

La pose de la première pierre du futur plus grand parc d’attraction de l’Afrique de l’ouest a eu lieu le  3 juillet  dernier en présence de  Zurab Pololikashvili, Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

 

Dans la commune de Port-Brouet, à sensiblement 14 Km de Grand Bassam, c’est un 3 juillet 2018 annonciateur de la rédemption du vécu touristique sur le sol ouest-africain. Pour une cérémonie de pose de la premiere pierre de ce qui sera le plus grand parc d’attraction de l’Afrique de l’ouest, l’égide du ministre Siandou Fofana du Tourisme a été requis, indispensable pour donner le kick-off de travaux de construction qui dureront pratiquement 24 mois. A coté de lui, d’autres hiérarques de l’establishment de Yamoussoukro, à l’instar de Kandia Camara et Mamadou Traoré, respectivement ministre de la Formation professionnelle et secrétaire d’Etat auprès du premier.

Il y avait aussi une guest star onusienne, présente sur le sol ivoirien quarante-huit heures plus tôt. Zurab Plolikashvili, Secrétaire général de l’Organisation mondiale du Tourisme, a inclus ce détour  de Port Brouet dans son agenda ivoirien pour assister à un évènement dont le lancement officiel avait été décrété dans les murs de l’organisation qu’il dirige. Sa satisfaction a été donc maximale en découvrant un projet dont les maquettes sont révélatrices de ce que sera Akwaba Parc d’Abidjan : une superficie de 100 ha pour abriter un complexe touristique de loisir et hôtelier intégré et de nombreux autres buildings qui se dresseront sur les rivages de la Lagune Ebrié. Une prouesse architecturale pour laquelle un financement initial de 80 millions de francs CFA a déjà été mobilisé.

Les ambitions ivoiriennes sont claires, et Akwaba Parc n’en a été que la récente confirmation : ravir le leadership continental en matiere de tourisme en passant de la 12e à la 5e place en Afrique et consolider le PIB national.

Partager l'article: